Evangélisation des enfants et des jeunes

Des expériences en monde rural

Scouts de France et aumônerie scolaire à Argentan

Intervenant : Julien Collin

Scouts de France, Quel est votre effectif à Argentan  ?

Nous sommes environ 60 personnes, dont 34 jeunes, qui sont accompagnés par leurs parents (pour les 6 à 8 ans), les enfants découvrent les valeurs du scoutisme, le jeu, l’engagement, l’esprit d’équipe, la responsabilité et le respect des autres et de l’environnement ; quatre catégories s’ouvrent à eux : de 8 à 11 ans, les Louveteaux et Jeannettes, de 11 à 14 ans, les scouts-guides, de 14 à 17 ans, les Pionniers et Caravelles et de 17 à 21 ans, les Compagnons.

Quelles sont leurs activités et à quel rythme  ?

Nous nous retrouvons un week-end par mois, pour tout un tas d’activités, veillée théâtrale, grand jeu de piste, nuit à la belle étoile, actions en faveur de la protection de l’environnement, projet de solidarité avec des associations partenaires. Nous parlons aussi de projets.

Quelle est l’action la plus représentative  ?

C’est le camp d’été bien sûr, qui dure deux semaines. Les enfants et adolescents vivent le scoutisme à fond en pleine nature avec des activités ludiques mais aussi apprendre à vivre en communauté, préparer les repas, aller chercher de l’eau et faire la vaisselle, récupérer du bois en forêt pour cuisiner, préparer le feu de camp pour la veillée, pour certains, c’est une découverte totale…

Pélé VTT diocèse de Chartres

Intervenant : Père Silouane Deletraz

Collégien, lycéen, étudiant, religieux, séminariste : vivre une expérience unique vers un sanctuaire.
Goûter la joie de l’effort, de la vie fraternelle et d'une vie spirituelle.

Les Scouts Unitaires de France

Intervenant:

Les Scouts unitaires de France (SUF) sont un mouvement de scoutisme catholique français créé en 1971. Le mouvement est reconnu d’utilité publique par l’État et accueille les enfants à partir de 8 ans. Son objectif est l'éducation des enfants et des jeunes pour les aider à devenir « des citoyens sains, heureux et utiles », selon la pédagogie imaginée par Baden-Powell, dont l'exemple est repris par tous les groupes SUF.

Le mouvement compte environ 28 000 membres.

Le Repère des Jeunes à Ecouché

Intervenant : Mélanie Leroy et Ronan Pen

 

Nous sommes heureux d'accueillir les enfants le mercredi et le samedi matin pour des activités diverses et variées, dans le cadre officiel d'un centre de loisirs, avec comme objectif de faire vivre une expérience de Dieu et une découverte de l'Eglise à chacun d'eux. 

 

Salésiens de Don Bosco à l'établissement de Giel

Intervenant: Père Hubert Geelen

Don Bosco était « aimanté » par Dieu et par les jeunes.

Le ciel lui a fait le don de l’amitié : amitié avec Dieu qui l’envoyait vers les jeunes, amitié avec les jeunes qu’il conduisait à Dieu, unies comme les deux faces d’une pièce de monnaie. Son charisme s’exprime dans la devise reprise de Saint François de Sales : « Da mihi animas, cœtera tolle », « Donne-moi des âmes, et prends tout le reste ».

Dans ce choix, sa préférence et son premier objectif furent d’éduquer les jeunes garçons de la rue, pauvres et abandonnés, pour leur faire goûter la joie de devenir des saints, sans oublier de répondre à leurs besoins en promouvant la dignité humaine. Don Bosco résumait son double projet en disant : « faire de bons chrétiens et d’honnêtes citoyens ».

Son action fut vaste parce Dieu et les jeunes le valaient bien : rassembler les bonnes volontés, développer la communication sociale, conscientiser les riches et ceux qui ont le pouvoir pour qu’ils décident en faveur des jeunes qui sont l’avenir de l’Eglise et de la société. Les salésiens maintiennent les deux faces de ce charisme : « Évangéliser en éduquant, éduquer en évangélisant ».

Le don de l’amitié s’incarne dans l’ « amorevolezza » – la « bonté prévenante » -, l’a priori de la confiance, l’esprit de famille, la maison, l’accueil, le jeu et la joie. Don Bosco croyait en Dieu et dans les jeunes. Il a tout fait avec Dieu et pour Dieu, avec les jeunes et pour eux.


Autres initiatives non présentées en 2019

Mouvement Rural de la Jeunesse Chrétienne

Les idéaux du MRJC

 

Née en 1929, la JAC (Jeunesse Agricole Catholique) est devenue le Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne (MRJC) dans les années 60 pour s’adapter aux évolutions du monde rural.
Le MRJC est un mouvement d’action catholique et une association d'éducation populaire. Fort de plus de quatre-vingts ans d'actions, le MRJC permet aux jeunes de réaliser des projets sur leur territoire, de se former et d’échanger sur l’analyse qu’ils portent sur le monde d’aujourd’hui. Il veut aussi montrer la réelle capacité des jeunes à concrétiser leurs idéaux et à être porteurs d’un avenir plus solidaire.

 

Le MRJC est une école de responsabilité. Il permet aux jeunes d’analyser la société, de la comprendre, de se former et de s’organiser collectivement avec d’autres (collectivités locales, associations, institutions) pour agir. En s’investissant dans la vie locale et en y faisant des propositions, ils permettent le développement de leur territoire. Le MRJC diffuse et conçoit aussi des outils pédagogiques accessibles à l’ensemble du public qui le rejoint.

 

Le MRJC souhaite proposer une foi chrétienne qui invite à s’engager auprès des hommes, à transformer le monde qui nous est donné. L’Évangile nous invite à réécrire le message du Christ avec nos mots et nos actes d’aujourd’hui.